Blog

Actualités

Le retour du vélo en force depuis la crise du covid-19 ?

C’est évident, le vélo en ville connait une croissance époustouflante. Les citadins voulant fuir les transports en commun bondés où les distances sociales ne sont souvent pas respectées, ils préfèrent opter pour le vélo qui offre plus de liberté.

Par Lisa Malavergne

21 Apr 2021

Une plus forte hausse en ville

Selon David Belliard, adjoint aux transports à la mairie de Paris la fréquentation des pistes cyclables a ainsi « augmenté de 67 % depuis le déconfinement ». Il a également précisé que la capitale allait « pérenniser les 50 kilomètres de corona-pistes » pour absorber l’afflux de ces nouveaux cyclistes.

« Le vélo est un geste barrière par excellence »

Selon une étude de l'observatoire de l'association de collectivités Vélo & Territoires qui rassemble départements et régions, la fréquentation cyclable a progressé de 27% en ville sur l'ensemble de l'année 2020 par rapport à 2019.

Un constat qui vient confirmer les records déjà enregistrés par le secteur. En effet, les ventes de vélo avaient plus que doublé entre mai et juin, les « coronapistes » ont investi des centaines de kilomètres de routes et les demandes d'aide à l'achat de vélo électrique ont dépassé les attentes, notamment en Île-de-France.


Les différentes raisons de ce boom du vélo

L'association associe ce bond en avant du vélo à deux événements :

Premièrement la crise sanitaire, qui a poussé les citadins à fuir les transports en commun, mais aussi les grèves intempestives du début d'année 2020. Ces principaux facteurs auraient incité les Français à se remettre à vélo. La prise de conscience écologique, a sûrement été un facteur de plus dans cette décision d’achat.

En revanche, les périodes de canicule, notamment au mois d'août, ont entraîné une diminution notable de la pratique.


On reste sur la même lancée pour l’année 2021 ?

Reste à voir si cette reprise va se poursuivre en 2021. Cependant, cela semble bien lancé puisque les magasins de vélos ont été pris d'assaut pour les fêtes, certains d'entre eux étant même en rupture de stock. Ils ne savent plus comment répondre à la demande tant les ventes ont monté en flèche. L'an dernier, la France a vendu 2,7 millions de vélos, dont près d'un tiers étaient électriques. Qu'il s'agisse de décathlon ou d'Intersport, ils garantissent que malgré le travail acharné de l'usine, la situation restera tendue au moins jusqu'au printemps. Sur les sites de petites annonces en ligne, le prix de revente moyen des vélos d'occasion a également augmenté. Par conséquent, pour recommencer à pédaler, vous devez être patient.


Le boom du vélo à assistance électrique

Sylvain Bazin, auteur du Guide du Cyclisme, a noté : « On assiste à une véritable démocratisation de la pratique ». Il a également ajouté : « Aujourd'hui on fait du vélo en famille et ce d’autant plus que les vélos à assistance électrique ont simplifié la pratique ».

En effet, ces vélos électriques représentent plus de 29% des ventes, et les fabricants (dont certains ont transféré une partie ou la totalité de leur production en France) estiment que d'ici 2024, nos vélos électriques atteindront 1 million.

Les perspectives pour ce secteur sont encourageantes : le secteur ne traverse plus la crise, mais est confronté à une demande croissante des consommateurs, qui pourrait engendrer un gros problème de rupture de stock de pièces détachées à l’avenir, puisqu’elles sont principalement fabriquées en Asie.


Nous utilisons des cookies pour optimiser votre expérience en ligne. En naviguant sur notre site, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux cookies.
Ok j'ai compris ! 👍