Blog

Actualités

Quel vélo pour quel usage ?

Comme 3 millions de Français, vous êtes peut-être sur le point d'acheter un nouveau vélo. Mais lequel ? Parce que cela dépend de votre utilisation, vous pouvez choisir des modèles complètement différents les uns des autres. Maintenant, la gamme des cycles est très large, et il existe des modèles à des fins diverses, avec des caractéristiques, équipements ... et prix très différents.

Par Lisa Malavergne

07 Jun 2021

Les vélos de ville

Un bon vélo de ville doit être équipé d'un maximum de confort et d'options de sécurité (éclairage, garde-boue, protections de jupe, porte-bagages ...), et au moins six vitesses pour faire face aux différents terrains de la ville. Ses roues et ses pneus ont environ deux doigts de large : plus gros que les vélos de route (pour une plus grande stabilité), mais moins que les vélos de montagne (pour plus de mobilité et de légèreté). La qualité de l'éclairage est cruciale : ils doivent être puissants pour que vous puissiez voir et être visible.

 

Le vélo hollandais (Vélib' parisien)

Il a un cadre robuste et une selle confortable. Sa selle haute permet au cycliste de pédaler en position verticale et de voir clairement les conditions routières environnantes. Il dispose d'au moins 6 à 8 vitesses et est équipé de bons freins à tambour, d'un éclairage efficace et de nombreux accessoires pratiques (garde-boues, pare-jupes, porte-bagage, béquille, antivol).

Inconvénients : il est relativement lourd et coûteux. Le prix est compris entre 600 et 2000 €.

 

Le vélo tout chemin (VTC)

Aussi appelé vélo de trekking, c'est un vélo hybride qui est un compromis entre un vélo de ville (côté confort) et un vélo adapté à la conduite sur route de campagne (côté flexible). Il a un cadre en aluminium robuste avec plusieurs vitesses (18 à 20) pour une montée plus facile, et est équipé de grandes roues à crampons, qui sont légèrement plus larges que les roues des vélos de ville ordinaires. Bien qu'il s'agisse d'un semi campagnard, il peut accueillir tous les accessoires utiles aux cyclistes urbains : porte-bagages, feux, béquille, garde-boue.

En fonction de la qualité du cadre et de l'équipement, le prix varie de 170 € pour l'entrée de gamme jusqu'à 750 €.

Inconvénient : il n’excelle sur aucun de ces terrains.

  

Le vélo « Sport urban »

Comme son nom l'indique, il combine les caractéristiques des vélos de ville et des sportifs. Son cadre est robuste, pour une conduite nerveuse mais reste maniable pour permettre au cycliste de naviguer agilement dans un trafic dense. Parce que le guidon est bas et droit, la selle est positionnée légèrement vers l'avant comme un vélo de course. Par conséquent, il convient particulièrement aux habitués des trajets sur route qui souhaitent également pouvoir se déplacer dans la ville.

Inconvénients : confort réduit et les prix ne sont pas disponibles pour tous les budgets, les prix varient de 700 à ... 5000 € !

 

Le vélo pliant

Les vélos pliants sont équipés d'une charnière centrale qui replie la structure sur elle-même afin qu'ils puissent être transportés dans le plus petit espace.

Le diamètre des roues étant plus petit que celui d'un vélo traditionnel (16 ou 20 pouces), ce vélo n'est pas adapté à la conduite sur de longues distances, mais il est très utile pour les citadins car il peut être transporté à bout de bras dans le train ou le métro et être entreposé au bureau ou à la maison pour éviter les vols.

Inconvénients : Les meilleurs modèles sont robustes, fiables, légers et chers, jusqu'à 3000 €, mais le prix d'entrée est de 400 €.

 

Le vélo à assistance électrique (VAE)

Il s'agit d'un vélo équipé d'un petit moteur, il ne peut pas remplacer les pédales, mais peut relayer ou compléter les pédales. C'est une solution idéale pour les cyclistes qui parcourent plus de 8 à 10 kilomètres par jour, transportant souvent de lourdes charges (course ou enfants) ou sur des axes au relief important, la VAE connaît un véritable boom.

Si cette solution est tentante, sachez que de nombreuses collectivités locales et certaines entreprises apportent une aide financière aux entreprises achetant des VAE entre 250 et 400 €.

Inconvénients : Le poids du VAE (de 15 kg à 35 kg) et bien plus cher qu'un simple vélo, et le modèle confortable, robuste et léger atteint ou dépasse 1500 €.

 

Le vélo-cargo

Le nom « vélo cargo » comprend tous les vélos pouvant transporter des enfants ou des objets lourds ou encombrants, et difficiles à transporter avec des vélos « classiques ». Les plus connus sont les biporteurs et triporteurs mais il en existe bien des sortes. Ces vélos peuvent être équipés d'une assistance électrique, et le prix d'achat se situe entre 1500 et 4000 € : beaucoup d'argent pour un vélo, mais il peut facilement remplacer la deuxième voiture de la famille. Comme pour le VAE, certaines collectivités fournissent une aide pour l'achat de vélos cargo.

 

Le vélo tout terrain (VTT)

Au cours des deux vingts dernières années, les VTT ont dominé le domaine des vélos de loisir, conçus pour les terrains accidentés et adaptés aux sentiers hors route et en montagne. Ces vélos se caractérisent par un cadre solide et léger, et des pneus larges à crampons.

Ils sont également équipés d'une suspension pour absorber les chocs et les vibrations. La fourchette de prix dépend de la qualité des matériaux et des équipements, et peut aller de 130 à 2300 €.

Inconvénients : il n'est pas polyvalent.

 

Le vélo de route

À côté des vélos de course, qui s'adresse à quelques sportifs qui aiment la vitesse. Les vélos de route conviennent à ceux qui accordent une plus grande attention aux sports d'endurance. Ce sont en effet des vélos taillés pour faire des kilomètres avec un maximum d'efficacité et de confort (position portée en avant pour réduire la charge sur le dos). Profil solide mais effilé, poids léger, ils ont de grandes roues et des pneus minces, ce qui leur permet d’avoir presque aucune résistance au vent.

Les prix commencent à 180 €, mais pour les modèles premium, les prix vont monter rapidement. Le plus léger peut atteindre 3 000 €.

Inconvénients : exclusivement pour la promenade et les loisirs, ne résiste pas aux terrains accidentés.

 

Les vélos couchés

Vous avez dû les voir passer dans la campagne, reconnaissable parmi tous, le pilote couché, les pieds en avant, son fanion au vent. Les vélos couchés sont les champions de la vitesse, grâce à l'aérodynamisme très avancé et à la position du cycliste, s'appuyant sur le dossier pour pousser les pédales avec une grande force. Le confort est également excellent, en position semi-allongée comme un transat, le corps et l'appui-tête sur le siège ergonomique réglable, et le bras repose naturellement sur le guidon ; vous pouvez parcourir des milliers de kilomètres sans vous faire mal au dos, aux hanches, aux poignets et au cou.

Inconvénients : Les cyclistes, parce qu'ils sont allongés, ne sont pas très visibles, il y a donc des drapeaux montés sur des mâts souples qui volent sous les yeux des autres usagers de la route plus grands. Le prix d'achat est assez élevé il faut calculer 1 500 € pour un premier prix, mais ils ont tendance à baisser en raison de l'augmentation de la demande.


Nous utilisons des cookies pour optimiser votre expérience en ligne. En naviguant sur notre site, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux cookies.
Ok j'ai compris ! 👍